Tweeter

%TW-ML%
En cours de chargement... Veuillez attendre quelques instants le chargement complet de la page
X

5 - ENQUETE



Cliquez ici pour vous abonner à ce flux RSS





Autre site :

http://e-samsar.fr/V5.4/visit/visit.php?chx=ann&idc=1201
http://www.e-samsar.fr/V5.5/visit/visit.php?chx=soc&idc=3224

https://profiles.google.com/lecalveannalysa17


MON CAS :
CURATELLE 512 en mars 2005 à la suite d'une dépression après divorce.

REFORME : de par la loi 2007, mise en vigueur en 2009 :

seules les personnes atteintes d'une maladie psychiatrique

ou physique empêchant l'expression de la volonté feront

l'objet d'une protection juridique.


Maladie psychiatrique subite décelée chez moi en 2010 (bipolarité !?)et programmation en cours du maintien de la mesure ???


Il y a forcément quelque chose qui m'échappe. LA LOI du 5 mars 2007, ARTICLE 425 du code civil :

POSSIBILITES DE MISES SOUS MESURES pour altérations mentales ou physiques médicalement constatées QUI EMPECHENT L'EXPRESSION DE LA VOLONTE.

C'est à ce stade que rien n'est clair.

Altérations mentales qui empêchent l'expression de la volonté, (et je précise la volonté d'expression pour ne rien omettre)?

Même chose pour les altérations physiques.

Il y a une vilaine OMISSION. C'est sous-entendu : ne pas pouvoir s'exprimer PHYSIQUEMENT et MENTALEMENT.


Il paraîtrait que sont mises en cause les altérations mentales qui empêchent de pourvoir à ses intérêts et les altérations physiques qui empêchent l'expression de la volonté ?

Prodigue ? La Loi 2007 a supprimé cette cause.

Ne pas savoir compter ? J'ai un BTS de secrétariat comptable avec titularisation de la Chambre de Commerce et d'Industrie. Pourquoi me "tutellariser" ?

Comme la prodigalité et le fait de ne pas savoir compter  ne sont pas des altérations, CETTE BIPOLARITE TOMBE A PIC mais bipolaire n'entraîne pas, à tous les coups, dépensière.

Sur quoi se basent-ils pour dire que je suis dépensière puisque je n'ai pas de moyen de paiement depuis des années autre que mon argent de la semaine en espèces ?

C'est justement le contraire puisqu'il me faut économiser au maximum pour pouvoir me battre.




RESUME.

Divorce difficile sur plusieurs années,
dépression avec alcoolisations,
hospitalisation longue avec prescriptions massives d'antidépresseurs,
mise sous curatelle après 6 mois d'hôpital,
sortie définitive fin 2007 et désintoxication urgente des médicaments prescrits.
Erreur décelée par le psychiatre de la clinique : je n'avais pas de couverture thymorégulatrice pour accompagner les antidépresseurs.
Appétit pénible (faim + nausées)
soif permanente
vessie déréglée
prise de poids très importante,
hypothyroïdie décelée.

Et je serais devenue bipolaire alors que les documents en ma possession, qui datent d'avant l'hospitalisation, n'attestent d'aucune psychose.


Ma réaction :

COMPRENDRE C'EST DESOBEIR ? MAIS POURQUOI SUIS-JE, BIPOLAIRE OU PAS, DANS L'OBLIGATION DE SUBIR LES ABUS DE CETTE CURATELLE et bien entendu ... DE ME TAIRE ? INTERDIT DE ME PLAINDRE ET DE TOUTES FACONS, NI CURATRICE, NI JUGES NE M'ECOUTENT.

N'y-a-t-il pas de quoi s'étonner ?

j'ai une bonne et une mauvaise nouvelle.
Par laquelle voulez-vous que je commence ?
Par la mauvaise !
La mauvaise : c'est qu'on essaye de m'empêcher de vous révéler la bonne (par non accès à mes documents, silence à mes questions)
La bonne : c'est que je ne peux pas m'empêcher de transgresser l'interdit.

Tout d'abord, il s'agit d'une CURATELLE. J'AI DES DROITS et notamment DE M'INTERESSER A MES AFFAIRES AVEC L'ASSISTANCE DE LA PERSONNE MANDATEE.

MAIS, LA JUSTICE DECIDE DE MON SORT, CONFISQUE MON ARGENT, LE CONFIE A UNE COMPTABLE EXPERIMENTEE QUI N'ASSURE PAS TOUS MES BESOINS !
MON PERE SE TROUVE OBLIGE D'HONORER DES FRAIS (comme un surplus important d'hospitalisation) et POUR ELLE, CE QUI EST PAYE N'EST PAS REMBOURSABLE MEME SI MON COMPTE EST SUFFISAMMENT ALIMENTE.

CET ARGENT CONFIE NE M'APPARTIENT PLUS.
Alors je me pose des questions.

Est-ce que ce système est honnête ?


COMME TOUT CONTRÔLE M4EST INTERDIT, JE TROUVE CE SYSTEME DOUTEUX, HONTEUX ET DANGEREUX.

Il s'agit d'une oeuvre de bienfaisance devenue une ENTREPRISE dont la MATIERE PREMIERE est HUMAINE.

Les abus sont légalisés ou bien étouffés !

Il faut en conclure que beaucoup de monde y trouve son intérêt POUR QUE JE NE PUISSE PAS FAIRE VALOIR MES DROITS.

Cette curatelle se poursuit sans même une once de bonne conscience de ces metteurs en scène.

On me fait comprendre que je n'ai plus mon mot à dire à propos de mon avenir.

On dispose de moi et de mes biens. Voilà tout. C'est normal. Tout est normal.

C'est cela que l'on appelle "aider à l'épanouissement de l'homme en tant qu'individu ?"

C'est cela qui est appelé "aide à l'autonomie" ?

A QUOI SERT LA CHARTE DES DROITS ET LIBERTES DE LA PERSONNE MAJEURE PROTEGEE tant mise en valeur par l'UNAF ?
(Union Nationale des Affaires Familiales).

A signaler :
du 26 Octobre 2006 à juillet 2011, j'étais sous la coupe d'une association indépendante (loi 1901) représentée par une seule et unique personne experte-comptable qui est sur la liste du Procureur de la République pour devenir auxiliaire de Justice.

L'Udaf, c'est encore autre chose. J'en fais l'expérience. Ce n'est pas moins bien Monsieur le Juge. Les employés font avec les moyens du bord ; ce qui reste, quand même, insuffisant et les scandales, éclatant par ci par là, me laissent à penser que de vigoureuses réformes s'imposent. 
**















[url=http://www.mesopinions.com/Qu-advient-il-de-la-SPA-Quel-detournement-de-sa-vocation-a-lieu-sous-la-gouverne-de-l-administratrice-provisoire-petition-petitions-c2a8d7f32d2b760b59acc3cf08beaf96.html][img]http://www.mesopinions.com/_images/petition-1.gif[/img][/url]



















Cliquez ici pour vous abonner à ce flux RSS
Site web créé avec Lauyan TOWebDernière mise à jour : jeudi 21 mai 2015