Tweeter

%TW-ML%
En cours de chargement... Veuillez attendre quelques instants le chargement complet de la page
X

21 - Equité / Education  



Cliquez ici pour vous abonner à ce flux RSS





Autre site :

http://e-samsar.fr/V5.4/visit/visit.php?chx=ann&idc=1201
http://www.e-samsar.fr/V5.5/visit/visit.php?chx=soc&idc=3224

https://profiles.google.com/lecalveannalysa17


La bonne éducation

Apprendre à dire
bonjour, c'est apprendre à ne pas être seul au monde.

C'est voir en l'autre, non pas la " ressource humaine " qu'on manipule, mais la source où chacun de nous puise ses savoirs, ses valeurs, son identité, ses émotions. Si nous le prenons au sérieux, ce point de départ ne s'enseigne pas dans une leçon.

Connaître et reconnaître autrui :

" Vivre ensemble " n'est pas simple affaire de bonne volonté, mais aussi de compétence et d'entraînement.

Il faut apprendre à observer, à écouter, à collaborer, à encourager et, pourquoi pas, à critiquer. Car reconnaître autrui, ce n'est pas toujours être de son avis.


Quand l'autre n'écoute pas, ne collabore pas, ne nous reconnaît pas, faut-il lui dire " bonjour " ou plutôt " ça suffit ! " ?



Définition de l'équité
Etymologie : du latin "aequitas", de "aequus", égal.

"L'équité est un
sentiment de justice naturelle et spontanée, fondée sur la reconnaissance des droits de chacun, sans qu'elle soit nécessairement inspirée par les lois en vigueur.

Ce sentiment se manifeste, par exemple, lorsqu'on doit apprécier un cas particulier ou concret sans se laisser guider par les seules règles du droit.

C'est une forme de justice qui prend plutôt en considération
l'esprit de la loi que la lettre, pour en tempérer les effets ou la faire évoluer si, comme dit Aristote, "elle se montre insuffisante en raison de son caractère général".

L'équité est donc un état d'esprit qui veut aller au-delà de ce qui est juste sur le plan légal et peut dont s'opposer à la loi lorsque celle-ci présente des lacunes ou s'avère inadaptée, voire injuste.

L'équité est sous-tendue par un principe de justice non-écrit, antérieur aux lois et supérieur à celles-ci. Il est donc très difficile de définir ce qui est équitable.

En matière politique ou économique, l'équité est le principe qui conduit à corriger des inégalités que subissent des personnes ou des groupes défavorisés (exemple : le commerce équitable).

En matière sociale, une répartition équitable ne correspond pas à l'égalité au sens strict.

C'est une "juste mesure", un équilibre, qui permet de rendre acceptable une forme d'inégalité lorsque l'égalité ne serait pas acceptable  !"



L'égalité ne serait pas acceptable en ce qui me concerne ?

JE REVENDIQUE L'EGALITE et la LEGALITE par le RESPECT de mes DROITS en tant que majeure protégée  étouffée, évincée de la société, humiliée par elle à cause d'une étiquette :

"sous curatelle renforcée"

qui est assimilée, de façon aberrante, à  "handicapée psychiatrique sous TUTELLE" par la curatrice elle-même.














































discrimination


Cliquez ici pour vous abonner à ce flux RSS
Site web créé avec Lauyan TOWebDernière mise à jour : mardi 25 mars 2014