Tweeter

%TW-ML%
En cours de chargement... Veuillez attendre quelques instants le chargement complet de la page
X

1 - HARCELEMENT, DISCRIMINATION et MAUVAISE FOI GENERALE



Cliquez ici pour vous abonner à ce flux RSS




http://e-samsar.fr/V5.4/visit/visit.php?chx=ann&idc=1201
http://www.e-samsar.fr/V5.5/visit/visit.php?chx=soc&idc=3224



annalysa17 annalysa MortCivile
Dailymotion

L'État contre le Peuple
http://dai.ly/eBC4vn
Programmation mondiale du handicap social


http://twitter.com/i/c1d3faf4a9b1350e86a521bc9e8be1121fc2a572

Tutellecuratellehorslaloi.fr annalysa17 Sur Twitter (France): http://t.co/sCQVeeR via @addthis SAMSAR




Bonjour,
A l'article de la mort civile, je vous propose ces quelques articles.

A savoir au 23/06/2011 : Monsieur le Juge des Tutelles va,  sans explication et sans argument valable, prolonger la curatelle renforcée sous peu.
Pour faire appel, je demande, comme la loi l'indique, à consulter l'intégralité de mon dossier juridique en présence d'un avocat.
Dans le cadre de ce jeu sans fin que je pourrais appeler "PAS DE REPONSE", je vous laisse deviner la suite.
Monsieur le Juge est, paraît-il, dans l'obligation de m'accorder cette démarche. 
A quel jeu joue-t-il réellement ? Au chat et à la souris ? Aux échecs peut-être mais pourquoi change-t-il les règles sans prévenir ?


Stratagème douteux : GAGNER DU TEMPS EN CACHANT LES DOCUMENTS = INTERETS CACHES.

Excuse non valable : je ne serais pas capable de bien interpréter les éléments de mon dossier ?

J'y ai droit avec un avocat. Pourquoi le nécessaire n'est-il pas fait ?

Pourquoi les comptes de gestion sont-ils très difficiles à obtenir même par une autre association comptable ?



EMail :  


Cliquez ici pour vous abonner à ce flux RSS

%TW-LANGBAR%




SUJET DE CE BLOG
Nouveau droit fondamental : celui à la corruption des dirigeants

et, tout spécialement, explications sur les COMPORTEMENTS SALACES et FALLACIEUX DU AU SYNDROME DE LA PUISSANCE TUTELAIRE.




Certaines gens ont besoin de protection de façon durable ou passagère (personne n'est à l'abri d'une défaillance).

MAIS cette protection doit se faire, avant tout, dans un climat de confiance.

Là est le problème.

J'avais le droit de regard (et l'ai toujours bien que l'on me cache tout) et l'on m'a fait croire le contraire.

J'ai eu le culot de demander des explications d'où la prise de mesures extrêmement malhonnêtes pour me contraindre à l'obéissance

même ET SURTOUT si j'ai RAISON.

Il y a acharnement à me nuire. Ma vie est entre les mains de gens sournois qui vont statuer sur mon sort sans me donner la moindre explication. Avec un cynisme aberrant, ils font ce que bon leur semble sans tenir compte des textes de loi.

Ils gèrent mon argent au détriment de mes intérêts et évincent tous les documents qui les dérangent.

JE REFUSE DE JOUER CE JEU MALSAIN et CONTRAIRE à mes INTERETS

La Justice s'octroie des POUVOIRS ABUSIFS.

Le CORPORATISME et une DEMOCRATIE digne de ce nom ne sont pas compatibles.



http://www.lafayettesheriff.com/images/badge_a.jpg


Je suis contre la violence mais, bizarrement, d'un coup, je me mets à plagier les paroles de la Marseillaise:

Aux armes citoyens ... bien que personne n'ait de sang impur

http://youtu.be/4K1q9Ntcr5g

"A BAS LES NOUVEAUX NAZIS"

Tel le soldat "Céféro", "entendez-vous, dans nos campagnes, MUGIR "ces férooo-ces soldats ..." (blague de militaire), je me mets à mugir parce qu'on me prend pour une vache à lait

Cas de discrimination et de harcèlement moral

Discrimination dans le sens de séparer et de traiter des personnes différemment des autres de façon moins bonne.

Pourquoi ?


Des vérités qui dérangent.



Madame la Juge des Tutelles :


  • ne tient aucun compte de mes courriers

  • protège la curatrice quoi qu'elle fasse

  • avant d'être mutée, fait ressortir l'investissement  et le dévouement de mon père dans mes affaires immobilières

  • demande à son successeur de désigner un curateur ad hoc pour étude des comptes concernant mes biens immobiliers afin de me mettre en situation difficile parce que j'ai osé lui dire, poliment, ce que je pensais de ses services.


Monsieur le Juge des Tutelles :


  • me reçoit et, après une discussion constructive, me demande de signer le compte-rendu de la greffière qui ne contient aucun point important de la conversation

  • dit être à mon écoute concernant les problèmes que je rencontre avec la curatrice mais n'agit pas malgré mes courriers en recommandés

  • supprime de la circulation le diagnostic favorable d'un médecin assermenté (réglé par la curatrice)

  • tient compte du diagnostic d'un médecin assermenté qui a choisi de transformer son verdict de favorable en défavorable à la suite de l'intervention de la curatrice (payé par mes soins et non remboursé)

  • m'autorise à consulter mon dossier juridique VIDé de la quasi totalité des pièces importantes

  • désigne un curateur ad hoc dans des délais illégaux  : + de 5 ans après la date de mise sous mesure.

Protecteur ?

  • résultat de l'entretien du 23 mai 2011 :

. Monsieur le Juge n'a pas d'argument à part le fait qu'il serait possible que j'interprète mal la situation

. campe sur ses positions de me maintenir sous curatelle renforcée sous la coupe d'associations

. reste catégorique, voire têtu, malgré l'intervention de mon fils et d'un ami pour prendre la suite de la curatelle qui devait, au moins, être allégée

. accorde un allègement mais au niveau de l'aménagement de la curatelle renforcée (soit du vent)

. fait l'éloge de la curatrice en fermant les yeux sur des preuves flagrantes de manigances

. fait savoir que si je ne rentre pas dans le rang, la mesure pourrait devenir encore beaucoup plus contraignante.  Si je suis intelligente, je dois plier !

C'est que je peux être aussi très con quand je veux d'autant plus que démontrer que je suis intelligente ne permet, en aucune façon, de retrouver la liberté.



Le curateur ad hoc :


(ici ne seront pris en compte que les frais de mon père relatifs à deux maisons)

  • m'insulte dès qu'il me voit

  • fait un compte-rendu comptable avec omission volontaire de frais importants payés par mon père

Je possédais : 327500,- euros (175000,- + 152500,-)

Mon père a réglé :
  • 106000,- de prêt relai sur une maison

  • 106000,- pour la construction d'une autre
  • 66000,- pour l'achat du terrain
  • 53000,- pour l'aménagement

soit 331000,-

Le curateur ad hoc n'a tenu compte que des 2 fois 106000,- et a donc permis à la justice de réclamer à mon père 115500,- euros qu'il a dû remettre à la curatrice qui l'a gentiment menacé : "C'est cela ou le double".


DOLEANCES ENVERS LA CURATRICE
Je rappelle qu'il s'agit d'une ASSOCIATION (création loi 1901) indépendante et dont l'unique responsable est sur la liste du Procureur de la République pour devenir AUXILIAIRE DE JUSTICE en 2012


  • me refuse l'aide à l'autonomie donc à la réinsertion sociale

  • me fait croire, depuis le départ, que je n'ai aucun droit de regard et que je ne peux m'intéresser à mes comptes (intervention de mon fils pour que mes relevés bancaires me soient transmis)

  • ne crée pas de compte ouvert chez un dépositaire agréé pour l'excédent qui devait être mis à ma disposition

  • fait en sorte de laisser payer mon père une partie de mes factures dont des frais pour soins en clinique, des frais de voyage réglés par mon fils aîné auquel elle devait rembourser mensuellement une petite somme jusqu'à échéance

  • ne me rembourse jamais mes frais qui font partie de sa comptabilité

  • bloque les portails des organismes et donne des consignes de non renseignement

  • me refuse des documents

  • retient mes courriers dont 1 des propriétaires du gîte où je loge

  • se passe de la signature des propriétaires pour le bail de location

  • évite de leur régler la totalité des frais inhérents au loyer

  • me soupçonne de faire faire de fausses factures

  • me laisse rouler sans freins arrières

  • me prive de chaussures handicapées (3 ans avec les mêmes qui, pourtant, sont renouvelables tous les ans). Conséquences graves au niveau de la colonne vertébrale.

  • INFLUENCE un médecin assermenté en faisant le nécessaire pour qu'il transforme son diagnostic favorable à la mainlevée début janvier 2011 en maintien de la curatelle renforcée pour bipolarité (diagnostic qu'il contredit lui-même lors d'un autre courrier à la demande du Juge pour m'empêcher de consulter mon dossier juridique avec un avocat désigné par le Juge)

  • prend possession du document payé par mes soins, affirme n'avoir reçu aucun duplicata pour m'en fournir copie, et dit avoir ouvert ce diagnostic réservé au juge pour établir son propre compte-rendu avant de le mettre sous enveloppe cachetée pour transmission au tribunal

  • ne propose des RDV consécutifs qu' au bout de 5 ans de curatelle sous sa coupe

  • le 15 mai 2007 : versements multiples de l'assurance pour hospitalisation : intervention chirurgicale d'une jambe. Ces versements n'apparaissent pas sur les relevés que j'ai pu récupérer auprès de mon fils. ???

  • reste muette et sourde à mes demandes

  • refuse de m'aider à soutenir un peu financièrement un de mes enfants en période de chômage

  • change le jour de retrait 3 semaines avant les fêtes de fin d'année d'où seule possibilité de retirer l'argent de la semaine quand c'est férié

  • refuse de me donner une somme modique pour me faire aider au chargement et transport pour mon déménagement malgré mon handicap physique : 100,- euros alors que le compte est alimenté de + de 117000,- euros.

  • dispose à sa guise des 115500,- euros malgré mon désaccord. Les place en les confiant à la banque , sur un livret B à 2 % fiscalisés, quelques jours après mon refus alors qu'elle m'avait avertie que tout resterait en suspend jusqu'à la convocation au tribunal prévue 3 semaines plus tard. J'ai eu le plus grand mal à récupérer cet argent pour le placer à 4% en assurance-vie.

  • à mon mécontentement, m'insulte en me disant d'aller me faire soigner.



FAUX et USAGE de FAUX.

Faudra-t-il encore un nouveau scandale pour que les responsables soient dans l'obligation de rendre des comptes ?


Finalement,

la curatelle renforcée a été maintenue par le Juge des tutelles avec interdiction à moi-même ainsi qu'à mon avocat de consulter le dossier juridique (exception au contradictoire).

J'ai donc repris la course aux médecins assermentés.

En possession de nouveaux diagnostics médicaux excellents, avec plainte transmise au Procureur, j'ai été reconnue saine d'esprit en Cour d'Appel le 24 avril 2012. Décision du Juge infirmée et donc libre.

Qu'est devenue la plainte datée de juin 2011 ?

J'apprends, qu'étant sous mesure à cette date, Monsieur le Procureur s'en est dessaisi au profit du Juge des tutelles qui n'a pas daigné y donner suite.

A présent libérée du joug tutélaire, je relance cette plainte et, parallèlement, je demande à Monsieur le Juge des Tutelles l'accès à mon dossier ; ce qu'il me refuse une nouvelle fois sans s'en expliquer.

Toujours ce "pas le droit de regard" sur les documents qui me concernent et sur les évènements qui ont pourri ma vie privée pendant 7 ans.

A présent, le Tribunal étant débordé en ce mois de mai 2012, j'ai appris par tel au greffe que je devrai faire la démarche auprès du  Procureur après les vacances d'été pour savoir quelle suite aura été réservée à ma plainte. **



Discrimination

<tr>
      <td width><font face="Verdana" size="2">EMAIL</font></td>
      <td width><input name="zone_email" type="text"></td>
    </tr><tr>
      <td valign="top"><font face="Verdana" size="2">Votre message</font></td>
      <td><textarea name="zone_texte" cols="50" rows="10"></textarea></td>
    </tr><tr>
      <td valign="top"><input name="nbre_champs_texte" type="hidden" id="nbre_champs_texte" value="0">
        <input name="nbre_zones_texte" type="hidden" value="1">
<input name="nbre_zone_email" type="hidden" value="1">
<input name="titre_email" type="hidden" value="EMAIL"><input name="titre_zone" type="hidden" value="Votre message"></td>
      <td><div align="center">
<input type="reset" name="Reset" value="Effacer">         
<input type="submit" name="envoi" value="Envoyer">
        </div></td>
    </tr>
  </table>
  <div align="center"></div>
</form>


Cliquez ici pour vous abonner à ce flux RSS
Site web créé avec Lauyan TOWebDernière mise à jour : jeudi 21 mai 2015